Rechercher

Stein van Oosteren et son livre “Pourquoi pas le vélo ? Envie d’une France cyclable »

Dernière mise à jour : mai 10

Dans cet ouvrage, autant drôle que pertinent, Stein van Oosteren se questionne. Pourquoi le pays du tour de France ne pourrait pas devenir autant cyclable que les Pays-Bas.




Stein van Oosteren est né aux Pays-Bas en 1973 et vit en France depuis la fin des années 90. Il jouit d’une certaine notoriété depuis quelques années car il est engagé pleinement dans la cause du vélo. Via des vidéos où il apparaît toujours d’une humeur excellente, il explique pourquoi il serait plus intelligent de plébisciter l’usage du vélo dans les villes plutôt que les voitures.

Stein van Oosteren travaille à l’ambassade des Pays-Bas de Paris mais est également porte-parole du Collectif vélo Ile-de-France. Il a publié ce 6 mai un livre sur la manière dont la France devrait encourager l’usage du vélo.


Contrairement aux idées reçues, les Pays-Bas n’ont pas toujours été cyclables. C’est dans les années 70 qu’a débuté la « révolution du vélo ». Une révolution déclenchée par les citoyens Néerlandais, que l’on peut voir débuter aujourd’hui en France mais encore à une échelle minime.





Qui de mieux que Stein van Oosteren, partisan de ce combat depuis toujours mais particulièrement depuis 2017 suite au documentaire « Why we cycle », pour inculquer ces idées dans la tête des Français. Son ouvrage est bourré de conseils, d’humour, de vélosophie, de gentilles taquineries destinées aux Français et procure beaucoup de plaisir à lire.

« Pourquoi pas le vélo. Envie d’une France cyclable », éditions Ecosociété, 16€






L’auteur expose un à un les freins que pourrait rencontrer l’usage du vélo et contre-argumente de manière intelligente et pertinente via de courts chapitres. Il aborde bien sûr aussi les bienfaits que peuvent procurer les aménagements cyclables.


Olivier Schneider, extrait de la préface. Président de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) :

« Il est urgent de réussir la transition vélo, c’est le moyen le plus rapide et le plus efficace de permettre à notre société de retrouver la confiance en un avenir désirable. »

Les vélos électriques ne sont pas oubliés de notre cher Néerlandais. Sur Twitter, il disait:

« Le vélo électrique dénature le vélo? Faux débat. Ce qu’il faut: sortir les gens de leur voiture. Le VAE s’occupera des trajets entre 8 et 28km. Plus aucun bouchon, les gens pèteront la forme et respireront un air respirable. Vivement la société de la pédale au lieu de la pilule! »
20 vues0 commentaire